LA FIAC S’INFILTRE À PARIS (A traduire) - Madice Agency
1927
post-template-default,single,single-post,postid-1927,single-format-gallery,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-16.8,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
LA FIAC S’INFILTRE À PARIS (A traduire)

LA FIAC S’INFILTRE À PARIS (A traduire)

La foire internationnale d’art contemporain s’installe dans la ville lumière.
Capitale de la mode et de l’art, Paris devient pendant cinq jours (du 22 au 25 octobre 2015) le lieu de toutes les attentions. Scrutée par des millions de visiteurs, simples amateurs d’art ou collectionneurs avertis, la FIAC est le rendez-vous artistique incontournable de cet automne.

Art contemporain, art moderne et créations émergentes prennent place sous la prestigieuse verrière du Grand Palais. Cette 42ème édition fait briller 173 galeristes venus de 23 pays ; une programmation exceptionnelle qui jette un coup de projecteur dense et curieux sur les talents d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

La FIAC est un véritable « melting –pop » artistique et dévoile aux spectateurs un art pluriel et singulier, une expérience visuelle, sonore et sensitive unique. On y découvre ou redécouvre Jean-Michel Basquiat pionner de l’art underground, le pop art et son mentor Andy Warhol ou encore des esthètes plus contemporains tels que Jeef Koons, Christopher Wool, Salma Feriani ou encore Anish Kapoor.

Fondée en 1974, la FIAC est un mélange audacieux de tradition et de modernité qui se veut être dans l’ère du temps. Cette année, l’art  prend possession de la  ville. Dissimulées dans l’urbanité parisienne, les œuvres d’art sortent elles aussi dans les lieux emblématiques de la capitale. L’art est Hors les murs et illumine les bords de Seine, le Jardin des plantes, la place Vendôme, ou encore le Jardin des Tuileries.

Cette étape majeure pour les professionnels de l’art et aussi une « réjouissance collective » selon de la directrice de la FIAC Jennyfer Flay. L’œuvre d’art ne joue pas en solitaire. Chacun peut alors s’émouvoir,  s’étonner, se questionner et expérimenter, qu’il soit fin connaisseur ou simple curieux.